Vue d'ensemble - Filler Guide


> Bleach

Genre : action / combats au sabre
Anime : 2004~2012, 366 ép
Note : 9 jusqu'à Ep 64, 5 ensuite
Manga : 2001~2015, 70+ vol (5)
Auteur : Tite Kubo



I] J'ai terminé la série. Le manga, lui, continue l'histoire.
A partir d'où débuter sa lecture ?
Pas de spoiler :

Le 366ème et dernier épisode de Bleach correspond au chapitre 479, soit le dernier du volume 54.

A noter, comme ce qui est fait habituellement depuis les années 2000, que l'anime comporte quelques censures par rapport au manga. On peut citer les cas du géant Jidanbo qui ne se fait pas découper un bras par Gin comme dans le manga, mais juste expulsé, et de Hiori, qui ne se fait pas carrément découper en deux.


II] Conseil de visionnage.
Pas de spoiler :

Si vous êtes du genre, et on ne saurait vous en vouloir, à hésiter à se lancer dans ces anime fleuves de type Bleach, Naruto ou One Piece, en raison du nombre élevé d'épisodes, vous apprécierez peut-être le conseil de visionnage suivant.

Sachez donc, et ça tombe bien pour vous, que le premier arc du dessin animé Bleach est également le meilleur qu'il contienne. Si vous avez un doute quant à cette affirmation, posez cette question sur un forum (mais gare aux spoils). Cela signifie que si vous avez apprécié l'ambiance des premiers épisodes, alors il est vivement conseillé de continuer cette série jusqu'à l'épisode 63 inclus (tomes 1 à 21). Si vous avez du temps de libre et êtes motivé, vous pouvez naturellement aller au-delà, en évitant toutefois soigneusement les 163 épisodes fillers (45% du total). On soulignera au passage que cette série dispose de musiques (et pas mal de génériques) de qualité et sublimant les diverses scènes d'action, de tension, de bravoure... La précision est peut-être inutile, mais préférez le visionnage en version originale sous-titrée, le jeu d'acteur et les noms des techniques d'attaque, pour ne citer que ces 2 points, rendant vraiment moins bien en français.

Dans tous les cas, gardez à l'esprit que si le studio d'animation a arrêté l'adaptation du manga, momentanément ou définitivement, c'est bien parce que celui-ci perdait de son attrait au fil du temps (rythme qui s'essoufle, manque d'originalité, etc.). Vous êtes prévenus. On peut dire qu'hormis les 21 premiers tomes, Bleach est un manga qui se focalise davantage sur l'impact que peuvent avoir ses dessins et sa mise en scène, que sur la qualité du scénario. Les volumes de Bleach se lisent ainsi bien plus rapidement que ceux de One Piece ou Naruto par exemple. Sans les comparer point par point, cela rappelle un peu Dragon Ball (Z) qui lui aussi était davantage orienté du côté des combats, avec un nombre important de pages laissant la part belle au savoir-faire des protagonistes. Enfin, du moins dans l'édition japonaise, car dans les premières éditions de la version Glénat, on pouvait à la place admirer l'étendue de leur génie en matière d'onomatopées qui prenaient les 3 quarts de la page. Fin de la parenthèse...

Bien entendu, on pourra se demander quel est l'intérêt de commencer une série sans spécialement chercher à en connaître le dénouement. Cela dépend des goûts des gens et de certains paramètres, donc il n'est pas vraiment utile de disserter là-dessus. Chacun a ses titres qu'il a commencés, appréciés, puis les années passant, délaissés par lassitude ou autres loisirs ou impératifs. Sans parler de ces quelques séries que vous débutez à votre adolescence et qui ne finissent que 10 ou 15 années plus tard, tout en continuant à s'adresser à l'adolescent (que vous n'êtes plus depuis un bail).


III] J'ai terminé les épisodes de l'arc Soul Society.
Combien d'autres avant de connaître la conclusion de cette intrigue ?
Léger spoiler :

L'arc Soul Society se termine au 63ème épisode (volume 21). Dans la série, cette intrigue connaît un premier dénouement à l'épisode 310 (fin du volume 48). Sans distinguer les fillers, cela fait donc pas loin de 250 épisodes plus tard. Sans ceux-ci, vous en aurez tout de même pour 117 de plus. Pour véritablement clore cette intrigue, il faudra se tourner vers le manga et probablement le lire jusqu'à la fin.

De manière anecdotique, on pourra remarquer que le ratio est de 3 épisodes pour adapter un volume (jusqu'au 21), pour terminer à 4,3 épisodes par volume. Quand on sait que les épisodes ont un rythme ralenti et contiennent des résumés parfois bien longs, cela n'étonnera pas vraiment.


IV] Parallèle entre l'arc Fullbring et le film culte Total Recall, ainsi que YuYu Hakusho.
Spoiler :

Oui, je suis au courant que ce film, ainsi que le début du manga Cobra, sont inspirés d'une nouvelle de Philip K. Dick. Mais Total Recall, c'est plus "parlant".

Enfin bref, à moins d'avoir mal compris leur intrigue (c'est possible), le parallèle est très simple, puisque Ginjo s'est fait effacer sa mémoire à dessein afin de tromper Ichigo, tout comme Hauser s'est crée un autre "lui" afin d'infiltrer et tromper la résistance.

Il apparait que les mangaka apprécient de rendre hommage, à leur façon, à leurs films préférés. On peut citer l'exemple le plus connu avec Dragon Ball, où Akira Toriyama reprend des éléments de Terminator 1 et 2 :
- Trunks et le voyage dans le temps
- la régénération de Buu façon T-1000
- ses facultés mimétiques
- son changement de nature au contact de Satan (cf. le T-800 avec John Connor)

Ou encore Tsukasa Hojo, qui s'inspire de la personnalité du héros dans la série des "Inspecteur Harry" (Clint Eastwood) pour certaines facettes de Ryo Saeba. Bien entendu, l'auteur qui a le plus eu recours à cette pratique est un certain Hirohiko Araki, dans son JoJo's Bizarre Adventure.

Concernant YuYu Hakusho, Sensui (épisode 76) est le prédécesseur de Yusuke en tant que détective du monde spirituel, comme Ginjo est celui d'Ichigo (cf. l'arc intitulé "Lost Agent"). Dans les deux cas en découle une sorte de rivalité.