Vue d'ensemble - Filler Guide


> Samurai Champloo

Genre : action / comédie / drame / samouraï
Anime : 2004~2005, 26 ép (3)
Réalisateur : Shinichiro Watanabe





I] Mon avis sur l'anime Samurai Champloo.
Y a-t-il des épisodes zappables ?
Pas de spoiler :

Samurai Champloo a pour réalisateur Shinichiro Watanabe, celui de Cowboy Bebop. Ces 2 séries présentent quelques points communs :

- concernant les personnages principaux et leur mentalité
- des épisodes sombres qui alternent avec d'autres plus légers
- un soin tout particulier accordé à l'univers musical (du hip-hop ici)
- une mise en scène et une animation travaillées
- une trame principale qui apparait nettement en retrait

Il ressort du dernier point mentionné que tout comme Cowboy Bebop, Samurai Champloo comporte son lot d'épisodes que l'on peut ne pas regarder, sans rien manquer du fond de l'histoire. Néanmoins, ici, la série pourra paraitre moins équilibrée puisqu'au final, seulement 12 épisodes composent cette trame. L'épisode 12 est en outre un résumé, de bout en bout.

Samurai Champloo fait partie de ces dessins animés qui se regardent plus pour leurs épisodes indépendants que pour leur intrigue générale, celle que l'on pourrait résumer dans un synopsis. Autrement dit, si (comme moi) vous n'aimez pas les séries qui partent un peu dans tous les sens, celle-ci n'est peut-être pas faite pour vous. Voici la liste des épisodes que vous pouvez zapper sans rien louper d'important : les 3, 4, 5, 7, 9, 10, 11, 12, 15, 16, 17, 18, 22, 23.

Pour ma part, j'ai trouvé que le fil conducteur était encore plus en retrait que celui de Cowboy Bebop, sans être pour autant inconsistant ou négligeable (mais c'est très limite). Cowboy Bebop, la première fois je n'avais pas aimé à cause des épisodes indépendants où j'avais l'impression de perdre mon temps (ensuite c'était mieux passé). Mais dans Samurai Champloo, ça n'est pas du tout passé en fait. Ce n'est pas parce qu'on me présente un épisode déjanté avec des zombies venus de nulle part ou un match de baseball que l'on doit forcément applaudir des deux mains, ou alors c'est beaucoup trop facile, et je regrette que les studios abusent parfois de ce genre de pratique.

Une pratique que je salue par contre dans les anime fleuve type Bleach, où cela permet de décompresser de la multitude de combats. Ce que je veux dire, c'est qu'il ne me parait pas pertinent de mettre des épisodes décalés dans une série à l'intrigue aussi faible, au risque de brouiller les cartes. En outre, et c'est un gros point négatif par rapport à celle de Cowboy Bebop encore une fois, la fin est à mes yeux complètement ratée, avec des affrontements qui ne riment vraiment à rien, et qui sont là parce qu'il faut bien conclure. Je ne détaille pas pour ne pas spoiler.

Veuillez noter que cette série est par moment très violente et qu'elle dispose d'un doublage plutôt cru avec insultes à foison (diantre !).