Vue d'ensemble - Filler Guide


> Yu-Gi-Oh!

Genre : duels / jeux de rôle
Anime : 2000~2004, 224 ép
Note : 5 jusqu'à Ep 198, 7 ensuite
Manga : 1996~2004, 38 vol (6)
Auteur : Kazuki Takahashi



I] L'anime est-il fidèle au manga ?
Pas de spoiler :

Quiconque n'ayant jeté qu'un oeil distrait à cette série vous le dira : Yu-Gi-Oh!, c'est ce dessin animé où 2 jeunes protagonistes au look improbable s'affrontent au cours d'un duel de cartes dans une arène high-tech à grand renfort d'effets spéciaux, le tout entrecoupé par une pyramide qui tourne sur elle-même 4 ou 5 fois par épisode, sans oublier le héros avec une ceinture autour du cou (!)...

La caricature s'arrête ici, car il faut savoir que question fidélité par rapport au manga, ce titre est loin de figurer parmi les mieux lotis. Pour différentes raisons, il se trouve que la série telle que nous la connaissons s'est retrouvée amputée de ses 27 premiers épisodes (diffusés au Japon naturellement), reprenant en partie les 7 premiers volumes. Yu-Gi-Oh! signifie le roi des jeux, comprendre : celui qui les maîtrise. L'anime diffusé en France et ailleurs traite principalement de la partie duels de monstres, sous la forme des jeux de cartes et allant du tome 8 au dernier. Les premiers volumes nous montrent donc le héros et ses compagnons participant à d'autres types de jeu, dont principalement des jeux de rôle. Les intrigues, du simple chapitre à parfois plus d'un tome, sont donc des occasions pour notre héros de montrer ses capacités dans le domaine des jeux.

Le studio s'est arrangé pour décaler les divers éléments scénaristiques d'importance qui apparaissaient dès les tous premiers volumes, non sans effectuer quelques modifications. On notera que le design des personnages dans ces 27 vrais premiers épisodes est assez différent de celui de la série que nous connaissons, tout en respectant celui du manga, le dessin de l'auteur ayant tout simplement évolué.

Au niveau des changements notables et de manière non exhaustive, on notera que :
- l'arc "Dungeon Dice Monsters" (épisodes 46 à 49) est adapté différemment
- l'on a rajouté des duels pour la 3ème place à 2 reprises
- le Dragon d'Osiris se fait appeler Slifer (et la mythologie égyptienne ?!), Jono-Uchi devient Joey, Anzu devient Téa...

Certaines de ces différences proviennent directement de la version américaine, et elles ne se limitent malheureusement pas à ça. En effet, les musiques des génériques et de la série en générale ont été refaites à la sauce "américaine", même si le résultat est à des années-lumières de celles qu'ils ont osé pondre pour leur version de Dragon Ball Z. Plus grave à mes yeux, les crédits qui apparaissent dans les génériques laisseraient presque croire que c'est un anime 100% made in USA. Bien que je ne sois pas un inconditionnel de Yu-Gi-Oh!, je trouve que c'est là le summum du manque de respect (ou du foutage de gueule).

En résumé, l'anime diffère du manga par rapport à cette saison non doublée, du déroulement différent de certains duels, le tout dernier par exemple où les cartes et la méthode pour arriver à la victoire ne sont pas les mêmes. Le manga ayant dans ses débuts une ambiance parfois sinistre, les distributeurs ou diffuseurs occidentaux ont dû juger que les épisodes tirés de ces premiers volumes n'étaient pas adaptés au public visé... et sans doute pas suffisamment vendeurs en terme de produits dérivés ou de marketing.

Enfin, on dénombre quelques dizaines d'épisodes fillers, regroupés pour la plupart au sein de 2 arcs, qu'il est ainsi possible de sauter sans problème.


II] Alors c'est bon, je peux me lancer dans la série ?
Spoiler d'utilité publique :

Cette série a pour elle une catégorie spéciale de spoiler : quelque chose qui vous dévoile un élément important mais qui en même temps devrait être écrit sur tous les DVD mis en vente ainsi que tous les tomes du manga. En effet, à la fin du 6ème épisode et pour prendre un exemple parmi d'autres, Yugi le héros encourage son ami, alors en grande difficulté au cours d'un duel, en le priant d'avoir confiance en ses cartes. Jusque-là, rien de bien perturbant pour un titre de ce genre. L'instant d'après : regard de tueur de Yugi, puis son ami pioche la bonne carte qui lui apporte la victoire in extremis. Veuillez noter au passage qu'il ne s'agit pas ici d'un problème de doublage en français, l'exemple cité étant seulement visuel. Mais il suffit d'être inattentif pendant une seconde (en regardant ailleurs à ce moment-là) et de rater ce fameux regard de tueur pour finalement croire naïvement que tout ça n'était qu'une question de chance. Non, la chance n'a pas sa place dans cet anime. Le phénomène sera décrit à nouveau dans les tous derniers épisodes de la série. Et je ne m'attarde pas trop sur le premier épisode où le héros s'en sort en réunissant les fameuses 5 cartes d"Exodia l'Interdit qui une fois en main donnent automatiquement la victoire.

Entendons-nous bien : il est de notoriété publique que les héros de shonen (manga pour adolescents) sont dans leur écrasante majorité prédisposés à devenir les meilleurs dans leur domaine et à toujours se dépêtrer d'une situation désespérée grâce au fameux pouvoir de l'amitié. Mais là, ce qui était plus ou moins reconnu ou admis implicitement est défini explicitement dans la série (à ceci près qu'il faut être un minimum concentré pour le comprendre tel quel, puisque normalement on s'attend à voir à peu près tout sauf ça). Pour être clair et puisqu'on parle d'un dessin animé basé sur des duels de cartes : trouveriez-vous ça trépidant de suivre un duel de cartes où un des duellistes dispose d'un pouvoir lui permettant de piocher au bon moment la carte qui lui donnera la victoire ? Où se trouvent le suspense, la stratégie, la remise en cause de ses compétences, les efforts à mener pour dépasser ses propres échecs... ? Ces notions seraient-elles uniquement applicables aux méchants de l'histoire ? Il existe d'autres capacités spéciales, plus équilibrées (encore que tout est relatif) et mises en valeur au fil du manga, mais ne serait-on pas ici face à la plus aberrante qui existe pour un jeu de cartes : piocher celles qui vous sauvent la mise en faisant fi de tout aléa ?

Le but n'est pas de donner l'impression de descendre cet anime, vu qu'il contient par ailleurs quelques intrigues et personnages plutôt sympathiques, surtout dans sa dernière saison qui renouvelle vraiment l'ambiance. Mais il apparaissait important de souligner ce point, le côté facile de la chose, car quand on entend parler de ce titre, on ne se rend pas forcément compte qu'il s'agit de cet anime où le héros triche de façon éhontée grâce à sa capacité. Si certains auront naturellement le droit d'apprécier ce fait, les autres sauront au moins à quoi s'attendre...


III] Les inspirations possibles.
Léger spoiler :

En se cantonnant aux inspirations par rapport à d'autres manga, on citera seulement celle qu'on remarque le plus aisément, à savoir l'oeuvre d'Hirohiko Araki, JoJo's Bizarre Adventure. Les Ka de Yu-Gi-Oh! puisent leur source à travers les Stand de JBA (3ème partie). Et dès les premiers volumes du manga où Yugi provoque en duels certains personnages, on peut voir l'influence qu'a eu un certain volume 23 de JBA.